littérature utile

mai 11, 2008 at 10:43 3 commentaires

Le hasard de l’actualité fait que mon roman « Réchauffement climatique » sort au moment où les dernières poursuites contre Total pour crime contre l’humanité au sujet de sa responsabilité pour le travail forcé (ce serait plus simple de dire esclavage) en Birmanie ont été abandonnées par la justice belge. Le groupe pétrolier ne sera donc jamais condamné, ce qui doit satisfaire ses dirigeants et ses actionnaires…

S’il devient difficile de croire à la justice institutionnelle, encore moins à la justice immanente, il reste celle des hommes de bonnes volontés, bref aux consciences, et dans ce cas la littérature peut utile… C’est un peu le pari que j’ai tenté en écrivant ce livre, mettant en scène des personnages confrontés au monde d’aujourd’hui. S’il est question, bien entendu de réchauffement climatique, Nicolas Renan, le personnage principal est un jeune ingénieur climatologue parti en Birmanie vérifier les ravages de la déforestation, c’est aussi l’histoire de cette journaliste, Marie Varney, enquêtant sur le travail forcé. Ensemble, ils seront confrontés au meilleur comme au pire, par exemple les hommes de l’ombre de l’industrie pétrolière…

Je ne sais quel sera le destin de ce livre mais je l’ai voulu pour qu’il existe, c’est-à-dire sous les yeux de ses lecteurs qui partage comme moi cette conviction que la fiction est aussi là pour essayer de décrypter et comprendre notre réalité, les enjeux des combats militants, et aussi rendre justice à ceux qui n’ont rien, même pas la dignité d’être reconnu en qualité de victimes…

Publicités

Entry filed under: Non classé. Tags: .

ouvrir un débat… Réchauffement climatique : la Terre promise mais sans Total (article de Paule Bounat)

3 commentaires Add your own

  • 1. hans lefebvre  |  juin 5, 2008 à 1:30

    S’il y a bien quelque chose que nous ne boycotterons pas, c’est bien votre ouvrage! Par contre, un appel au boycott de total et de M. Kouchner semble indispensable, on va s’y employer.
    Cordialement votre.
    PS: La Birmanie est un pays historique dans l’histoire du boycott, avec le mouvement des étudiants en 1920 qui boycottérent les universités qui étaient sous la coupe du colon britanique!

    Réponse
  • 2. demontpierot  |  juin 5, 2008 à 1:40

    Merci pour ce commentaire, mais je vous prie de croire que certains articles écrits par des journalistes bien intentionnés qui devaient paraitre dans des médias solides n’ont jamais été pubilés. Il est vrai que parmi les annonceurs figurait Total…

    Réponse
  • 3. hans  |  juin 5, 2008 à 11:04

    Certes l’hydre est ultra puissante, mais si les citoyens avaient la mesure du pouvoir qu’ils détiennent, les choses pourraient évoluer bien plus vite qu’on ne l’imagine! suis-je un utopiste? Non, je regarde l’histoire, elle est riche d’enseignements, un petit homme comme Gandhi n’a t-il pas mis fin au règne d’un empire sur son pays (certes immense)?
    Enfin un petit lien intéressant vers un site qui épluche les comportements des grandes compagnies:
    http://fr.transnationale.org/entreprises/total.php
    Très cordialement

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Catégories

Articles récents

Commentaires récents

André Mainguy sur TOTAL(E) IMPUNITE
demontpierot sur TOTAL(E) IMPUNITE
Martin Ferrari Domin… sur Ulysse et les OGM
Corset sur Petit bonheur d’un matin…
Aurélien Blanchard sur TOTAL(E) IMPUNITE

%d blogueurs aiment cette page :