Petit bonheur d’un matin pluvieux de juin…

juin 8, 2008 at 8:49 2 commentaires

La vie d’un auteur est souvent difficile, j’en parle d’expérience, mais elle est aussi pleine de petits bonheurs, tel celui ressenti par ce message reçu ce matin de Sophie qui tient avec courage et détermination le blog de la Birmanie libre (lien colonne droite)

 » J’ai fini votre livre, et le l’ai prêté à Kathy, qui a le blog « Birmanie mon cœur saigne », qui a déjà mis un lien vers votre blog, qui vous a déjà contacté je pense, et qui doit être en train de le dévorer.
Les témoignages sur Total sont tirés de témoignages réels que vous avez reçus ? Je prépare un article sur le génocide karen, j’ai encore plusieurs traductions à faire. C’est dedans je pense que je citerai votre livre. J’ai aimé cette quête de l’essentiel, tragique, sensuelle et victorieuse… »

Publicités

Entry filed under: Réchauffement climatique, le roman.

Pour une littérature de solidarité ! L’Humanité : « Les requins de l’écologie » le roman Réchauffement Climatique de J.P.Demont-Pierot

2 commentaires Add your own

  • 1. Kathy  |  juin 8, 2008 à 10:48

    Merci à vous d’avoir écrit ce livre et merci à mon amie Sophie de me l’avoir prêté.. J’ai lu avec grand plaisir la première moitié du livre et il me tarde d’être ce soir pour pouvoir finir la deuxième moitié..

    Réponse
  • 2. Corset  |  mars 3, 2010 à 11:02

    Il faut surtout remettre en question la scientificité des « scientifiques » qui ont créé l’opinion sur le réchauffement, notamment la pratique de Jean Jouzel: il a reçu le « prix Nobel de la PAIX » aux côtés d’Al Gore! Qu’est-ce que ça veut dire un scientifique qui reçoit le PN de la paix et non celui de physique? Qu’il y a confusion entre démarche scientifique et démarche politique.
    Sur le pur plan épistémologique, c’est Vincent Courtillot qui décrit la démarche scientifique correcte:
    – les mesures sur l’origine anthropique du réchauffement son entachées d’incertitude qui ne permet pas de conclure
    – il y a des problèmes écologiques urgents qui ne sont pas traités du fait de cette mode réchauffiste: l’accès à l’eau potable, les déchets, qui proviennent des inégalités du développement liées à la mondialisation.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Catégories

Articles récents

Commentaires récents

André Mainguy sur TOTAL(E) IMPUNITE
demontpierot sur TOTAL(E) IMPUNITE
Martin Ferrari Domin… sur Ulysse et les OGM
Corset sur Petit bonheur d’un matin…
Aurélien Blanchard sur TOTAL(E) IMPUNITE

%d blogueurs aiment cette page :